Retour à la liste des articles

Le sommeil : un essentiel...(partie 1)

Je partage

29 Avril 2019

Le sommeil, à quoi ça sert ?

Le sommeil : un essentiel...(partie 1)

Mmmmmmhhhhhh.......Quel délice de se réveiller après une bonne nuit de sommeil.... en s'étirant de tout son long, et en se disant, plein d'optimisme, qu'une belle journée nous attend !

Savez vous qu'un Français sur deux souffre de troubles du sommeil ? Beaucoup de personnes ne savent malheureusement plus ce que c'est, que de passer une nuit reposante et réparatrice...


Mais un autre phénomène s'invite chez les français...Plus le temps passe, moins on dort. Pour la première fois en France, le temps moyen de sommeil quotidien des adultes français est passé sous la barre des 7 heures : la nouvelle moyenne s'établit ainsi à 6h42. Pire, un Français sur trois dort moins de 6 heures ! Ceci en lien avec les distractions de notre société moderne : télévision, téléphones, etc...
Pendant notre sommeil pourtant, il se passe de nombreux mécanisme dans notre corps, dont des rouages indispensables au maintien de notre santé et de notre équilibre.

 

Concrètement, comment une nuit se déroule-t-elle ?


 
Le sommeil, c'est comme un train à plusieurs wagons...vous allez comprendre pourquoi...

La première étape, c’est la phase d’endormissement (la locomotive), qui dure environ 10 minutes. On va passer de l’état de veille à celui de sommeil léger. Le cerveau émet alors des ondes (les ondes alpha), ce sont celles qui sont activées lors d’une sieste courte ou d’une relaxation. Les muscles se détendent, et la température corporelle s’abaisse.

 
Une fois en phase de sommeil, 4 à 5 cycles de 90 minutes selon les personnes vont se suivre (les wagons du train).

Chaque cycle commence par une phase de sommeil lent et léger. Puis le sommeil s’approfondit et passe en mode lent et profond. Enfin le cycle se termine avec le sommeil paradoxal.

En début de nuit, le sommeil profond est beaucoup plus présent et diminue au fur et à mesure des heures pour laisser une place plus importante au sommeil paradoxal, le plus favorable aux rêves dont on se souvient. Chaque cycle se termine par un micro-réveil dont on ne garde aucun souvenir lorsque le repos est de bonne qualité. Ainsi, la première partie de la nuit n’est pas à négliger, particulièrement les heures avant minuit.

 

Pourquoi est-ce qu’il faut dormir ?


Le sommeil joue un rôle essentiel dans le déroulement de nos journées.


Le sommeil a une fonction essentielle de réparation.

En effet, chez l’enfant par exemple, l’hormone de croissance est synthétisé en majorité la nuit, elle favorise un bon développement et chez l’adulte, elle aide à la cicatrisation des tissus et à la réparation ostéo-musculaire. En fait, le sommeil est notre entretien interne du quotidien. Une routine essentielle quoi !

 
Il en va de même avec le système immunitaire qui agit principalement la nuit.

Le sommeil a également une fonction cérébrale de première importance : si le corps est au repos, le cerveau a le temps de faire le tri des informations : apprentissage, mémorisation, récupération de neurones afin de mieux apprendre le lendemain (c'est exactement comme après un effort sportif ! les cellules nerveuses elles aussi, après une journée, sont fatiguées). Ainsi notre sommeil va avoir un rôle de premier ordre dans notre capacité à mémoriser correctement et à être efficace dans nos tâches intellectuelles.

Une bonne nuit de sommeil est également garante d'une bonne digestion (mais attention !! cela marche aussi dans le sens inverse : une mauvaise digestion peut perturber la qualité du sommeil) et la désacidification de l’organisme (élimination des déchets tel que l’urée) qui est un axe majeur de santé, j'en parle déjà dans cet article ici.

Le sommeil influe également directement sur de nombreux aspects métaboliques et hormonaux : particulièrement sur 4 hormones qui sont impliquées dans notre gestion du poids. On sait aujourd'hui qu'une privation de sommeil, même datant de quelques jours seulement, entraîne une augmentation des taux d’insuline, de cortisol et de ghréline ainsi qu’une diminution du taux de leptine. Concrètement cela se traduit par une prise de poids non seulement due aux excès alimentaires induits par le besoin de "compenser" la fatigue liée aux mauvaises nuits, mais aussi due aux effets métaboliques eux-mêmes.


Le sommeil est donc un de nos meilleurs alliés de santé, il faut le préserver à tout prix !


Vous l'avez compris, l'enfant comme l'adulte ont un besoin essentiel de sommeil pour garder une santé de fer.

L’enfant a besoin de beaucoup de sommeil pour que sa croissance et son apprentissage soit optimal et l’adulte, quant à lui, doit privilégier la qualité sur la quantité (ce qui va lui permettre de s’adapter au mieux, de maintenir un équilibre hormonal satisfaisant, de gérer ses stress quotidiens de la meilleur façon qui soit, etc...).

Quant à la personne âgée, elle voit la quantité et la profondeur de son sommeil diminuer mais il n'en reste pas moins essentiel !

 
Je vous retrouve dans un prochain article pour aborder les solutions pour améliorer la qualité de son sommeil 😴

 

En attendant, prenez soin de vous !


Blandine Grignon-Ragot

Praticienne en Naturopathie et Réflexologie